Citalid a construit des modèles stochastiques pour simuler la propagation d'épidémies de logiciels malveillants, comme celles de Wannacry et de NotPetya en 2017. Étant donné les similitudes entre les virus informatiques et biologiques, nous avons décidé de construire un modèle simple dont le seul but est d'évaluer l'efficacité des stratégies de confinement possibles pour lutter contre le virus SRAS-CoV-2.